Leon amp; Harper SOLDES Jupe irisée à volants Jelly ciel ORVn77uu

SKU14536363003287
Leon & Harper SOLDES Jupe irisée à volants Jelly ciel ORVn77uu
Leon & Harper SOLDES Jupe irisée à volants Jelly ciel

Bienvenue sur le site officiel de l'ASVEL Basket

Stella McCartney Stars caldholder 0s4nFaMQ
Calvin Klein SOLDES Blouson style bomber matelassé 4TPA3hWz
Web 101
Valérie Deslandes

Suggestions pour améliorer votre SEO et garder votre site vivant

Ça y est, votre nouveau site est en ligne! Bravo! Vous avez probablement investi temps et argent dans la réalisation de ce projet. À l’instar de l’achat d’un nouveau véhicule par exemple, maintenant est le temps de l’entretenir et le propulser.

De la même façon qu’il serait un peu absurde de ne pas mettre d’essence dans un véhicule neuf, il est essentiel pour le faire progresser de nourrir votre site. Voici quelques suggestions.

1 – Publiez des nouvelles

Soyez à l’affût de ce qui se passe dans votre entreprise, mais aussi de façon élargie dans votre industrie. Demandez-vous ce qui serait susceptible d’intéresser vos clients actuels, mais aussi potentiels. Rédigez de courtes nouvelles portant sur ces thèmes.

Assurez-vous, si votre site comporte des aperçus de nouvelles en accueil que celles-ci ne soient pas désuètes ou datées de plus de trois mois.

2- Publiez des articles de blogue régulièrement

On sait depuis un certain temps déjà que le marketing de contenu est le nerf de la guerre pour le SEO. Si votre site est équipé d’un blogue, l’alimenter régulièrement est probablement le meilleur investissement que vous pouvez faire pour obtenir de la visibilité sur le web.

Pensez aux questions les plus fréquemment posées par votre clientèle et fournissez les réponses directement sur votre site. Si quelqu’un vous pose la question directement, plusieurs doivent la poser à Google. Proposez la meilleure réponse et les internautes arriveront chez vous!

Attention: La qualité de l’écriture sera prise en compte non seulement pour juger de votre professionnalisme, mais aussi de votre pertinence. Rédiger pour le web est relativement simple, mais comporte son lot de défis!

En cas de doute sur votre écriture, n’hésitez pas à consulter des experts qui pourront réviser vos textes et vous guider dans leur rédaction.

3- Changez vos bannières et vignettes

Adaptez vos bannières et vignettes selon le moment de l’année, les produits et services vedettes ou les promotions du moment. Assurez-vous que ce que vous présentez en évidence est toujours actuel. Prévoyez des rotations saisonnières.

4- Planifiez

Toutes les bonnes intentions du monde ne seront jamais aussi efficaces qu’une bonne planification!

La mise en place d’un calendrier est donc un incontournable. Éditorial pour votre blogue ou promotionnel pour votre commerce en ligne, une fois décidé et noté, votre plan de match sera plus facile à mettre en place. Un calendrier vous permet aussi d’avoir le portrait global de vos actions et de prendre de l’avance pour la réalisation du matériel nécessaire. En utilisant les périodes moins occupées pour préparer votre matériel, il vous sera plus simple de rédiger à l’avance et de mandater, si nécessaire, les ressources externes qui vous assisteront (graphistes, rédacteurs, etc.)

Avec la fonction de planification des publications dans WordPress, vous pouvez même déposer vos articles en ligne et leur assigner une date et heure de publication automatisée dans le futur!

5- Gardez votre technologie à jour

Google tient compte de certains facteurs technologiques pour son référencement et ces critères changent et évoluent avec le temps. Par exemple, utile seulement aux sites transactionnels par le passé, le certificat de sécurité est maintenant préconisé pour l’ensemble des sites et Google en tiendra compte en accordant des points supplémentaires aux sites conformes.

Un site mis à jour est plus en sécurité face au piratage, est plus facile à administrer et a une meilleure durée de vie. Un plan de mise à jour est donc généralement un investissement payant!

Fournissez les réponses sur votre site.

Matthieu Desachy

A fin d’améliorer la qualité du service rendu au public et après avoir fait un effort significatif sur les horaires d’ouverture Céline Tricolor Shoulder Luggage Bag Canvas And Leather FCvqFmL7kR
, les bibliothèques municipales d’Albi ont souhaité réfléchir à des innovations marquantes dans leur offre de services. Au cours des discussions sur les pistes raisonnablement envisageables a germé l’idée d’un élargissement majeur des conditions de prêt, voire d’une expérimentation d’un prêt illimité pour les documents sur papier pendant une année.

Cette expérimentation a été mise en place sur l’ensemble du réseau depuis le mois de septembre 2007 et un premier bilan, riche d’enseignements, peut d’ores et déjà être dressé.

Une lente maturation

Le projet a mis beaucoup de temps – plus d’un an – à arriver à maturité. Les premières propositions ont été émises au cours de l’été 2006, et le projet n’a pu être mis en œuvre qu’en septembre 2007. Mais ce temps de maturation s’est avéré nécessaire, notamment pour adapter les équipes à cette modification.

La préparation de l’expérimentation s’est d’abord construite en interne, par le biais des réunions mensuelles de section, dont la synthèse a été présentée en réunion de direction, et de réunions plénières du service spécialement consacrées à ce dossier. Lors des premières discussions, de nombreuses craintes se sont exprimées: répartition moins équitable des prêts sur l’ensemble des adhérents; baisse du nombre d’inscrits actifs, certaines familles pouvant faire le choix de ne prendre désormais qu’une seule carte; baisse de la fréquentation; baisse de l’offre sur certains fonds spécialisés (livres enregistrés, gros caractères) ne permettant pas de répondre à la demande; augmentation du nombre de litiges sur les retards et les pertes de documents, avec augmentation du nombre de lettres de rappels et de pénalités; demandes accrues des lecteurs sur les titres les plus demandés, avec interrogation sur le nombre d’exemplaires à acheter pour pouvoir répondre à la demande; enfin, et surtout, la peur des rayonnages vides, dévalisés par les lecteurs.

De la même manière, il y a eu, de la part des élus, une première réaction extrêmement réservée, pour ne pas dire hostile, à l’égard d’une expérimentation trop radicalement innovante et susceptible de bousculer les pratiques des lecteurs.

Finalement, il y avait une appréhension toute légitime face à une évolution où la régulation du prêt ne serait plus du fait et du pouvoir des bibliothécaires, mais le résultat direct de la demande et des pratiques des lecteurs. En outre, le terme même de «prêt illimité» semblait presque tabou, en tout cas trop explicite, pour ne pas susciter trop d’émoi. Le terme «prêt illimité» est à prendre avec mesure puisque, s’il n’y a pas de limite en nombre, la durée du prêt reste bien limitée.

Les principes de l’expérimentation

Pour pouvoir être appliquée, l’expérimentation s’est appuyée sur une voie médiane se fondant sur le principe majeur « d’une ouverture plus large du prêt, sans limitation du nombre de réservations », étayé par des principes secondaires détaillant les nouvelles règles de prêt. Celles-ci ont entraîné la mise à jour du règlement intérieur des bibliothèques municipales, adoptée à l’unanimité par le conseil municipal d’Albi lors de la séance du 27 juin 2007 Petunia Pickle Bottom Sac Weekend Wistful Timeless Tulips W1XmIkj
.

Ce nouveau règlement porte qu’« il n’y a pas de limitation du nombre pour les livres, périodiques et partitions ». L’expérimentation n’est donc pas étendue aux supports multimédias. La notion de «premier prêt» reste fondamentale et primordiale, mais elle est enrichie d’une absence de limitation des prolongations et des réservations. Tout document peut donc être prolongé tant qu’il n’est pas en retard sur le compte du lecteur, que celui-ci est à jour de son abonnement et que le document n’est pas réservé par un autre lecteur. Le nombre de réservations par lecteur n’est pas limité. L’objectif est d’inciter à la réservation et d’augmenter le taux de sortie, et donc de rotation, des documents.

Ces nouvelles règles de prêt ont été appliquées à partir du début du mois de septembre 2007 3 , mais sans appuyer la démarche par des actions de communication.

Bilan statistique après un an d’expérimentation

Un an après sa mise en œuvre, il apparaît que le «prêt sans limitation de nombre» n’a pas entraîné le maelström tant redouté, mais s’est traduit par une hausse globale significative de l’activité du service: + 9,35 % de prêt tout support confondu (voir tableau 1), et + 13,77 % de prêt pour les supports ouverts au prêt illimité (voir tableau 2). Les 500000 prêts annuels sont aujourd’hui dépassés quand les prévisions les plus hautes à l’ouverture de la médiathèque tablaient sur un chiffre de 300000 prêts annuels. Ce qui veut dire que, depuis 2001, l’ouverture du nouveau bâtiment de la médiathèque (janvier 2001) d’abord, puis les extensions d’horaires (2003 puis 2005), ajoutées à l’extension du périmètre tarifaire préférentiel au territoire de l’agglomération 4 (2004) et enfin l’expérimentation du prêt illimité se sont traduites par une hausse constante et continue du volume des prêts, et ce sans augmentation du budget ni de l’effectif.

Analyse par supports : le succès des périodiques

Une analyse plus détaillée par support montre que ce sont les périodiques qui ont bénéficié de la plus forte hausse (+ 20,55 %, voir tableau 1), alors que les livres sont dans la moyenne générale d’augmentation : + 13,11 %. Pour les fonds spécialisés – livres en gros caractères et partitions –, l’analyse doit être prudente, car ces fonds sont trop marginaux pour être représentatifs : certes, les partitions bénéficient d’une hausse significative des prêts (+ 18,72 %, voir tableau 1), mais celle-ci porte sur un fonds quantitativement restreint – 1400 documents, soit moins d’1 % des collections en libre accès – et qui est majoritairement consulté par un public spécialisé très demandeur et ayant particulièrement profité du passage de deux prêts par carte à un nombre illimité de prêts par carte; la remarque vaut aussi pour les livres en gros caractères – 2 300 exemplaires –, avec, en plus, le fait que le public concerné exprime des difficultés à emprunter en grand nombre des livres qui sont déjà plus volumineux – et donc plus lourds – que ceux imprimés en caractères normaux.

Analyse par site : hausse à Cantepau

En dehors des sites de conservation des fonds anciens ou spécialisés (bibliothèques Rascol et Rochegude), le réseau de lecture publique albigeois est constitué d’un équipement principal en centre-ville (la médiathèque Pierre-Amalric ouverte en janvier 2001), d’une annexe au nord de la ville accueillant une bibliothèque et une ludothèque (Cantepau) et d’un médiabus mis en service en septembre 2006 et desservant neuf quartiers de la périphérie de la commune. Le site de Cantepau est le seul à ne pas offrir de support multimédia (CD et DVD), mais il abrite la ludothèque et le fonds de partitions.

Les chiffres d’augmentation des prêts pour les documents concernés par le prêt illimité montrent que le site qui a connu la plus forte hausse d’activité est celui de Cantepau (+ 27,32 %), loin devant la médiathèque (+ 13,23 %) ou le médiabus (voir tableau 2). L’évolution des prêts à Cantepau est particulièrement porteuse d’enseignements sur les résultats bénéfiques de cette expérimentation, notamment parce que tous les documents proposés sur ce site, à l’exception des jeux, sont concernés par le prêt illimité. D’ailleurs, à Cantepau comme sur l’ensemble du réseau, ce sont les périodiques, en tant que support, qui ont connu la hausse la plus spectaculaire: + 36,65 % d’augmentation (voir tableaux 1 et 3) !

Il est tentant de conclure que la mise en œuvre du prêt illimité peut engendrer une hausse maximale d’un tiers de l’activité; il va de soi qu’il sera intéressant de suivre cette évolution sur la durée.

Analyse comparée par site et par domaine thématique: l’envol théâtral et poétique

Une analyse comparée par site et par domaine révèle d’heureuses surprises. Plusieurs agents, notamment ceux qui sont aux postes de retour et de prêt, avaient fait part de leurs impressions selon lesquelles les séries de romans ou de bandes dessinées faisaient partie des documents les plus empruntés. Il est en effet fréquent de voir des lecteurs emprunter une série complète de mangas ou de romans du terroir.

Or, l’étude détaillée des chiffres de prêt par domaine, outre la hausse des périodiques déjà notée, révèle que des secteurs considérés comme ardus tels que le théâtre ou la poésie ont pleinement bénéficié de cet élargissement du prêt: + 50,57 % de prêts pour le théâtre à la médiathèque et + 79,17 % à Cantepau (voir tableau 3); pour la poésie, respectivement + 24,35 % et + 37,18 % (voir tableau 3). Certes, cette évolution n’est pas seulement liée au prêt illimité, car il y a aussi eu un effort de mise à niveau des collections en lien avec une politique d’animation dans ces domaines Mansur Gavriel Sac bandoulière en cuir Envelope MlNsvP
; mais s’il n’y avait qu’une seule raison pour légitimer le caractère bien fondé, et donc le maintien, du prêt illimité, en voilà une de choix.

Analyse des lecteurs: tassement relatif des inscrits actifs

Si le tassement du nombre général d’inscrits actifs 6 s’est confirmé en 2008, il ne semble pas que le prêt illimité ait eu les effets d’accélérateur tant redoutés: en septembre 2008, le nombre d’inscrits actifs (10266) est retombé au niveau des deux premières années de l’ouverture (10574 en 2001, 10566 en 2002), après avoir connu un pic en 2005 (13060), pour se réduire ensuite de 7 à 10 % par an.

Dans le détail, il n’y a pas de tassement ni de baisse plus forte pour les forfaits ouverts au prêt illimité: ceux-ci ont baissé de 10,9 % entre septembre 2007 et septembre 2008 à la médiathèque. À Cantepau, où la très forte majorité des inscrits prend le forfait simple (93,6 %), la baisse a été limitée à 2 % entre les mêmes dates.

Contrairement à ce qui était craint avant l’expérimentation, l’ouverture du prêt illimité n’a pas entraîné de chute significative du nombre d’inscrits.

Un nombre raisonnable de prêts de documents par carte

La régulation des prêts par les lecteurs s’est faite presque naturellement. S’il y eut quelques records spectaculaires dans les premières semaines – jusqu’à plus de 80 documents par carte –, le nombre de prêts par carte est ensuite redevenu raisonnable. Au début du mois d’octobre 2008, seuls 142 lecteurs titulaires de l’abonnement limité aux livres et périodiques avaient plus de 14 documents par carte, c’est-à-dire le nombre maximum de documents autorisés avant l’ouverture du prêt illimité; et sur ces 142 lecteurs, 18 sont des collectivités (classes d’école ou de collège, associations ou crèches). À cette date, le lecteur ayant le plus de documents sur sa carte en avait 53.

Les enseignements de l’expérimentation

Quelles leçons tirer de cette expérimentation? Dans l’ensemble, celle-ci a été naturellement très appréciée du public. Le prêt illimité a paru intéressant parce qu’il permet de prendre à l’envi des ouvrages qui n’auraient pas été empruntés s’il y avait eu restriction du prêt. De même, plusieurs enseignants ont fait part de leur satisfaction: dans le règlement précédent, le nombre de prêts par classe était limité à trente, ce qui était souvent insuffisant et avait entraîné des requêtes successives et insistantes en faveur d’un élargissement des prêts. En conséquence, ce bilan plutôt positif s’est traduit par le maintien du prêt illimité, avec la volonté de communiquer désormais auprès du public pour lui faire connaître cette innovation.

En ce qui concerne les effets directs sur l’organisation du service, cela a contraint à renforcer les équipes sur les postes de prêt et de retour et à adapter l’ergonomie de la banque centrale de prêt en élargissant les espaces de travail pour pouvoir traiter les volumes plus importants de documents présentés par les lecteurs.

Une gestion plus dynamique des collections

Une autre conséquence prévisible a été le constat de l’augmentation du nombre de réservations et une autre, imprévisible pour le coup, celui d’une aide induite au désherbage et au renouvellement des collections. En effet, le prêt n’étant plus limité, les auteurs ou les types de documents les plus demandés par le public ont rapidement déserté les rayonnages, de telle sorte qu’un lecteur qui souhaite aujourd’hui emprunter l’un de ces documents se doit de le réserver: le nombre de réservations a augmenté de + 77,8 %, passant de 7267 entre septembre 2006 et septembre 2007 à 12879 entre septembre 2007 et septembre 2008, dont 3988 par internet. De même, les agents en charge du rangement et ceux en charge des acquisitions ont rapidement noté que le public, par sa demande, indique a contrario quels types de documents ou secteurs thématiques apparaissent comme inadaptés à la demande, principalement en raison d’une obsolescence matérielle ou intellectuelle. Désormais, un rapide parcours dans les rayonnages permet très rapidement de se rendre compte de ce qui correspond à la demande du public: des rayonnages vides indiquent un domaine ou un secteur pour lequel il y a une très forte demande; des rayonnages trop pleins indiquent un secteur soit trop bien pourvu par rapport à la demande, soit mal renouvelé. Ce principe conforte ce qui avait déjà été pris en compte pour la répartition des budgets d’acquisition: à partir de l’enveloppe globale annuelle, les budgets sont répartis en faisant une moyenne des volumes des collections – c’est le choix du bibliothécaire –, et des volumes de prêts – c’est le choix du public –, le tout étant pondéré par le prix unitaire moyen du document considéré. Tout ceci oblige à une politique de désherbage, et donc de renouvellement des collections, plus réactive, plus dynamique et moins cumulative, s’appuyant sur une sensibilisation et une formation adaptée du personnel.

La tentation d’une bibliothèque vide

Aujourd’hui, plus de 22 % des collections en libre accès sont hors de la bibliothèque chez des lecteurs, quand ce taux était à un peu plus de 15 % avant l’expérimentation Menbur Flor Handbag Ivory Sacs à main femme femmeIvoire 24 x 16 x 8 cm B x H x T klkgGGozmx
. Il y a donc encore une marge de progression très importante. D’où la tentation d’une conclusion en faveur d’une rotation accrue des collections et d’une incitation à la sortie maximale des livres à l’extérieur de la bibliothèque: et si la bibliothèque de lecture publique de demain était une bibliothèque aux rayonnages vides, la majorité de ses collections en libre accès étant chez le lecteur et non plus dans les murs de la bibliothèque?

Naturellement, ces premières conclusions ne concernent que l’expérimentation albigeoise. Il serait intéressant que d’autres bibliothèques de lecture publique de bassins de lectorat plus importants – au moins 100000 habitants – mettent elles aussi en œuvre cette expérimentation pour que leur bilan et leurs enseignements puissent être comparés.

« L’inscription ouvre droit au prêt selon les conditions suivantes :

Or, si le capitalisme a été réalisé par des hommes, il ne défend pas de «position » sur la division sexuelle du travail comme le montrent les premiers pas de la révolution industrielle. Ce sont les nécessités de la production (prédominance de la production matérielle) et de la reproduction (nécessité de stabiliser une forme familiale adéquate à son organisation) qui lui dictent son action. Aujourd’hui, la division sexuelle du travail représente plutôt une limite pour le capital. D’où par exemple, le rétablissement du travail de nuit pour les femmes et plus généralement tous les efforts faits par une Commission européenne, très néo-libérale, pour faciliter et accélérer toutes mesures en faveur de l’égalité des sexes. Cette tendance n’est pas véritablement contredite par les initiatives des fractions modernistes et démocratistes du pouvoir pour maintenir une sphère privée et familiale sous une forme rénovée pourvu normalisée et adaptée aux réseaux. Les combinatoires mises en place opèrent désormais en dehors même des sexes qui composent ces familles: familles homoparentales, choix de descendants sans procréation naturelle, congé parental de naissance, etc. Les fonctions et rôles doivent pouvoir s’échanger au même titre que les flux de marchandises et de capitaux.

Enfin, concevoir une division sexuelle du travail immuable suppose une conception du travail qui ne l’est pas moins, ce qui s’avère contradictoire avec l’idée d’une spécificité du travail en régime capitaliste. La catégorie travail n’étant pas immuable et existant avant même le développement de la valeur, il est particulièrement discutable de partir de celle-ci pour y inscrire un cadre immuable de la division sexuelle du travail. Nous sommes là dans le pire marxisme théorique, celui d’Engels.

Nous avons aussi développé ces aspects dans l’article «Sur l’individu, le sujet, la subjectivité Guess Blazer Court Marciano PJ8rC
». Dans la première partie de cet article nous montrons la fin historique de l’individu bourgeois, une fin qu’on retrouve exprimée aussi bien dans la littérature avec des œuvres aussi fortes que L’individu sans qualité de Musil, qu’en psychologie avec Freud. Parler de sujet n’a alors plus de sens car il ne s’agit plus que d’individus particularisés et d’une subjectivisation du monde, via les inter-subjectivités, face à une objectivité toujours plus grande du monde (dans la dépendance technologique par exemple).

«La subjectivité, féminine comme masculine, est à la fois production et produit de la crise du sujet dans la décomposition de la société de classe moderne. Le sujet ayant perdu la positivité et l’unité qui avaient été les siennes comme être de classe, l’individualisation n’opère plus que dans la négation de l’ancienne assignation sociale des activités masculines et féminines.[…] Depuis 1968, les tentatives féministes pour définir la subjectivité féminine «authentique» comme les critiques de celles qui n’y voyaient qu’une «fabrication sociale soumise à l’emprise hétérogène de la sphère marchande, publicitaire et communicationnelle Black Diamond Uni Cirque à Paupières Sac à dos 40 x 30 x 1 cm hMuj6i
» participent de la même croyance en l’objectivité d’un sujet universel abstrait comme fondement d’une identité féminine. L’unité de leur opposition se trouve dans l’affirmation d’un sujet individuel qui ‘se libère de la société capitaliste-patriarcale’ par la seule médiation de son appartenance au sexe dominé de l’humanité. Or, dans les conditions historiques de la fin de l’antagonisme de classe et donc de l’épuisement de la contradiction conduite par le prolétariat comme sujet historique, les féminismes d’après 1968 s’opposèrent à une domination qu’ils croyaient toujours active alors qu’elle devenait caduque et cela au nom de la valeur même que les féministes défendaient: l’autonomie du sujet individuel.[…] En prétendant à une toujours plus grande autonomisation du corps et de l’être des femmes, les féminismes s’aveuglèrent sur les conséquences des techniques de manipulation de la vie et de la procréation».

34 C’est selon moi à ce réseau, basé sur les attitudes interpersonnelles de reconnaissance à travers lesquelles les personnes s’attribuent mutuellement des significations ou des statuts personnifiant, que Hegel se réfère par la formule «un Moqui est un Nouet un Nouqui est un Mo». Pour résumer (et en faisant abstraction d’un certain nombre de complexités), l’«esprit» constitue le réseau complexe des relations interpersonnelles de reconnaissance mutuelle, dans lequel les êtres humains peuvent prospérer en tant que personnes à la fois psychologiquement et socialement. Les trois dimensions de la reconnaissance constituent ainsi les trois dimensions de notre intégration ou de notre inclusion ontologique, en tant que personne (et non, disons, en tant que bête de trait), dans le milieu de vie des personnes ou, en d’autres termes, les dimensions de l’. Même si les formes institutionnelles sous lesquelles se réalisent les différentes formes de reconnaissance peuvent varier grandement d’une culture à l’autre, les trois dimensions de la personnalité correspondant aux trois attitudes de reconnaissance semblent articuler des attentes humaines relativement universelles concernant la vie bonne Superdry Doudoune Core znMdI
.

35 Quant à la réalisation de soi, il semble que les couches et les dimensions de la personnalité décrites ci-dessus représentent les paramètres au sein desquels – en un sens non trivial – elle devra avoir lieu quelles que soient les circonstances. Ce qui ne devrait d’ailleurs pas nous surprendre s’il est vrai que les trois formes de reconnaissance que j’ai examinées sont des composantes essentielles de ce qui distingue ontologiquement le monde des personnes du monde des animaux qui ne sont généralement pas des personnes. En admettant que ce soit bien le cas, mon hypothèse est que nous devrions concevoir le «soi» de la «réalisation de soi» comme une personne (et non pas, par exemple, comme un animal ou un «ego cartésien») et qu’ainsi sa «réalisation» est une réalisation de tout ce qui fait de nous des personnes aux sens psychologique et interpersonnel Hogan Ho0045Lunettes de SoleilFemmeGris Light Blue Dark RutheniumTaille unique Taille fabricant 60 Tq2HuQKD
.

36 Je me permets de faire une brève remarque concernant quelque chose dont je n’ai jusqu’ici et délibérément pas du tout parlé, à savoir les et leur rapport à la reconnaissance. Il ne faudrait pas confondre la possession du statut interpersonnel de personne aux yeux de ses partenaires d’interaction avec la possession de droits institutionnellement sanctionnés, tels ceux qui comprennent la 29 . Aussi important que soit le fait d’avoir une personnalité juridique, ou des droits en général, cela ne garantit pas la personnalité pleine au sens interpersonnel en vigueur dans les contextes concrets de l’interaction quotidienne où nous menons nos vies. Être désespérément exclu de ces contextes est tout à fait compatible avec le fait d’être une personne juridique dotée du bagage de droits associés 30 . L’analyse de la manière dont s’entremêlent les droits institutionnellement sanctionnés et la reconnaissance interpersonnelle constituerait un travail supplémentaire, or je me suis ici seulement concentré sur la reconnaissance. Dans tous les cas, si quelqu’un désirait mettre au jour les sources latentes et pratiques des motifs de lutte et de travail pour plus de reconnaissance ou pour une reconnaissance plus égalitaire, je présume qu’il pourrait très souvent les trouver dans les expériences intimes du manque de reconnaissance et donc du manque de personnalité pleine au sens interpersonnel du terme, plutôt que dans la possession ou le manque de droits, phénomènes qui concernent bien peu souvent notre vécu.

37 L’activation et l’organisation de ces motifs latents dépendent dans une large mesure de l’articulation précise des expériences, souvent diffuses et inarticulées, où l’on sent que quelque chose est anormal. Produire à cette fin des outils d’articulation qui soient à la fois conceptuellement lucides et rhétoriquement puissants fait partie de la tâche de la théorie critique et de la philosophie sociale critique. En ce qu’il combine des considérations ontologiques, psychologiques et éthiques, le concept de personnalité ouvre, par contraste avec l’approche psychologique dominante centrée sur les relations à soi, une vision plus large du spectre des raisons pour lesquelles être reconnu est d’une importance vitale pour les êtres humains, et pour lesquelles également chacun d’entre eux devrait avoir la bonne idée d’en faire un objet de lutte et de travail. Et d’un point de vue franchement pragmatique, même si son contenu exact n’est pas toujours très clair, la personnalité constitue également un idéal moral puissant intuitivement doté d’un attrait profond, ce qui confère à son usage systématique dans la philosophie sociale critique un sens politique indéniable. Si les gens, quelle que soit leur culture, n’ont aucun intérêt, même latent, à lutter et travailler pour la personnalité, alors ils sont probablement au-delà de toute aide possible. Si en revanche ils n’étaient pas capables de lutter ou de travailler pour la personnalité, il serait peut-être bon que d’autres personnes luttent et travaillent pour eux.

© Autosphère - Réalisé par Stella McCartney Embroidered velvet dungarees FL2pP
-
Mentions légales

Marques

Catégories

Média

FONDS DE DOTATION

Nous suivre